top of page

Rapport annuel 2023

Nous avons commencé l’année 2023 en travaillant surtout sur Coffee Machine, que nous avons joué au CERN début février.

IMG_1224.HEIC

Coffee Machine dans The Globe of Science and Innovation, un beau cadre mais une mauvaise acoustique !

Nous nous sommes ensuite lancé·es dans nos premières demandes de fonds pour Théâtre-forum sur le racisme. Ces heures d’écriture, de réflexion, de reformulation, de remise en question ont commencé à porter leurs fruits avec les premières réponses positives du SLR (Service de Lutte contre le Racisme, Confédération Suisse) et du BIC (Bureau d’Intégration de la Citoyenneté, Canton de Genève). C’est alors que nous nous sommes rendu·es compte que ce projet se réaliserait vraiment !

 

Notre assemblée générale ordinaire s’est tenue le 1er mai 2023. Lors de celle-ci, les membres présents et le comité ont échangé sur les activités des quelques mois qui ont séparé cette AG de la création de l’association et surtout sur les activités de 2023 et tout particulièrement autour du projet de théâtre-forum sur le racisme.

 

Entre mai et octobre, nous avons continué nos recherches de fonds et avons mis en place tout le nécessaire pour bien lancer notre projet de théâtre-forum sur le racisme.

 

En octobre, enfin, coup d’envoi : nous avons accueilli nos premiers publics du Théâtre-forum sur le racisme ! C’est ainsi que l’année a continué et s’est terminée, au rythme des ateliers de Théâtre-forum sur le racisme et de représentations Coffee Machine. Durant cette période, notre équipe d’animateur·ices et de comédien·nes s’est agrandie, à notre plus grand bonheur.

 

Le 16 décembre, enfin, nous avons organisé une très belle fête de fin d’année, où nous avons eu l’opportunité de réunir de nombreux·ses ami·es de l’association. Nous avons alors pu nous rendre compte de l’évolution de Specta(c)tor depuis sa création, un an et demi plus tôt, et avons passé un très beau moment. 

 

Pour bien terminer cette section, des remerciements sont de mise. Nous souhaiterions remercier, du fond du cœur, tous·tes nos partenaires pour leur confiance et pour les magnifiques collaborations.

Ensuite, aucun projet ne peut se réaliser sans aide financière. Nous sommes donc plus que reconnaissant·es envers toutes les organisations et institutions qui nous ont soutenu·es dans nos projets.

 

Specta(c)tor étant une association plutôt jeune, nous av(i)ons beaucoup d’interrogations concernant des aspects plus organisationnels et parfois plus “terre à terre”. Celles-ci ne nous ont toutefois jamais causé de nuits blanches grâce à l’immense soutien du Bureau des Compagnies du Centre de Production et de Diffusion des Arts vivants du Grütli et de la Permanence juridique du Lab of Arts.

 

Pour finir, Specta(c)tor n’est rien sans ses membres et collaborateur·ices : merci pour votre engagement, vos idées, votre générosité, votre honnêteté et votre patience - nous avons hâte de continuer nos aventures avec vous !

Quelques mots sur notre
Théâtre-forum sur le racisme

Nous avons commencé la création de notre Théâtre-forum sur le racisme en juin, dans l’idée de l’écrire nous-mêmes. Nous nous sommes très vite rendus compte que ce n’était pas la bonne façon de s’y prendre et nous avons établi, pendant l’été, une stratégie de collecte de témoignages, que nous utiliserions ensuite pour créer ledit théâtre-forum. 

 

À partir d’octobre, nous nous sommes rendu·es dans différentes institutions pour recueillir des témoignages. Nous transformions ensuite ces témoignages en scènes de théâtre-forum, généralement en une semaine. Enfin, nous retournions chez nos partenaires pour que les participant·es aux ateliers qui ont témoigné puissent voir leurs témoignages illustrés dans des scènes qu’iels peuvent modifier. Nous vous invitons à consulter notre rapport final du projet Théâtre-forum sur le racisme pour plus de détails sur ce sujet et d’autres concernant ce projet. 

 

Nous avons transformé ces témoignages en scènes au cours d’ateliers qui ont lieu au Théâtre Saint Gervais, les jeudis soir. Il s’agissait de moments libres et ouverts où tout le monde est bienvenu, et qui continuent encore à ce jour. Ces ateliers nous ont permis de former de nouvell·eaux membres de la troupe au théâtre-forum, mais également de recueillir d’autres témoignages dans un contexte différent. 

 

Ensuite, après avoir créé des scènes en utilisant les témoignages des participant·es à nos ateliers, nous retournions dans les institutions, où nous les présentions. Les participant·es aux ateliers sont toujours très impliqué·es parce que nos scènes parlent d’ell·eux, de leurs réalités.

IMG_2845.JPG

La scène “Le racisme (dé)voilé” à Camarada

Si vous voulez en savoir plus sur notre Théâtre-forum sur le racisme, nous vous invitons à consulter notre plus large rapport final Théâtre-forum sur le racisme pour l’année 2023-2024.

Coffee Machine est notre théâtre-forum sur le sexisme dans le milieu académique. Il a vu le jour en 2022, après une commande faite par Kléa Faniko, une professeure à l’Université de Genève qui est devenue depuis une grande alliée de notre projet. 

 

Au cours de l’année 2023, nous avons joué notre théâtre-forum Coffee Machine six fois : deux fois au CERN (en février et en novembre), deux fois à l’Université de Genève (en juin et en novembre) et deux fois au Théâtre Saint Gervais (en novembre).

 

Cette année a permis à Coffee Machine de se développer et de s’affirmer. Notre équipe a beaucoup évolué au fur et à mesure de l’année en fonction des besoins professionnels et de formation de ses membres, ce qui a permis aux personnages d’évoluer tant au niveau de leurs background que de leur profondeur (notamment les comprendre au niveau émotionnel, dans leurs enjeux).

 

Nous avons également joué Coffee Machine en français pour la première fois en novembre à l’Université de Genève dans le cadre de la Formation continue : Promouvoir l'égalité et la diversité dans le monde professionnel. Nous pouvons donc désormais jouer pour des publics qui ne sont pas très à l’aise en anglais, par exemple dans le milieu scolaire, pour des personnes migrantes et d’autres.

 

Au cours de nos différentes représentations, de nombreux·ses représentant·es des services égalité d’universités (Faculté des Sciences de l’Université de Genève) ou de l’EPFL ont assisté à notre théâtre-forum et ont été convaincu·es par son importance et son efficacité. Grâce à ces prises de contact, nous avons déjà 13 dates confirmées pour 2024 dans 6 institutions et encore une dizaine d’autres dates en négociation.

Au CERN en février, nous avons dû faire face aux complications liées à l’acoustique de la salle. Nous avons dû nous résoudre à utiliser des micros-cravates pour les comédien·nes et des micros classiques pour les membres du public. Ces micros entraient en contradiction avec les principes mêmes du théâtre-forum comme nous les voyons, mais nous n’avions vraiment pas le choix. Cette expérience nous a rendus experts dans l'adaptation technique à tout type de salle.

 

Notre représentation à l’école d’été de l’Université de Genève UNIGE Summer School : Prejudice, discrimination and the diversity challenge en juin nous a permis de voir une des meilleures interventions de la partie Breaking the theatre forum. Cette partie intervient en tant que dernière scène du modèle de notre théâtre-forum. Dans cette scène, les personnages se rendent compte qu’il faut changer le système si l’on veut résoudre les problèmes liés au sexisme. Nous proposons alors aux membres du public de discuter entre ell·eux pour trouver une modification systémique que l’on pourrait apporter pour améliorer la situation. En juin dernier, nous avons eu une magnifique proposition qui ramenait le Professeur Smith à son enfance, quand il n’était encore qu’un écolier, où sa classe était sensibilisée à l’égalité homme-femme.

KKO_1293.jpg

À l’Université de Genève, en juin. Enfant, Daniel Smith est sensibilisé aux enjeux d’égalité entre hommes et femmes

Lors de cette même représentation , nous avons mis en place un co-jokage. Le Joker assure un rôle de médiation entre l’espace du public et l’espace de jeu. Jusqu’alors, nous n’avions qu’une seule personne qui avait de l’expérience en tant que Joker. Nous nous sommes rendu·es compte de l’importance d’avoir une mixité dans les Jokers (dans le cas de ce théâtre-forum, une Joker et un Joker). Nous avons donc commencé à former d’autres membres de la troupe au rôle de Joker.  Aujourd’hui, le co-jokage est presque systématique et fonctionne de mieux en mieux.

 

Suite à notre nouveau partenariat avec le Théâtre Saint Gervais à l’automne 2023, nous avons pu organiser des représentations de Coffee Machine, en anglais et en français. Cela a permis à toute personne intéressée de venir nous voir, étant donné que nos représentations étaient jusqu’alors réservées aux membres des institutions qui nous accueillaient (par ex. le CERN).

 

En novembre, nous avons joué en français à l’Université de Genève ainsi qu’au CERN, où notre prestation de février avait connu un franc succès. Nous avons d’ailleurs retrouvé au CERN des personnes ayant assisté à certaines des représentations précédentes.

_MG_8332_2.JPG

Au CERN en novembre, Professeur Smith et Emma

Autres prestations

Parmi les autres prestations proposées par Specta(c)tor en 2023 étaient une formation pour l’équipe d’éducateur·ices aux droits humains d’Amnesty International aux techniques de théâtre-forum dans le cadre de l’animation avec des jeunes, ainsi qu’une journée de présentation du travail de Swiss TPH aux habitant·es de Basel, encadré par Nyan et Catherine en anglais, français et allemand.

bottom of page